5 mai 2017

SOINS…

Se présenter dans un service hospitalier avec son enfant -et quelque soit l’âge de cet enfant, ce qu’il ne faut pas perdre de vue- atteint d’autisme peut rapidement relever du « rodéo »: attente à l’accueil pour l’enregistrement, attente dans le service du spécialiste, blouses blanches à gauche, blouses blanches à droite, odeurs et ambiance médicales… Au moment de la rencontre avec le médecin, les choses sont déjà mal engagées, et nombreux sont ceux d’entre nous, parents, qui se rappellent avoir quitté l’établissement hospitalier sans que la consultation ou l’examen programmé n’ait pu être mené à son terme, voire même seulement commencé..! Et que dire de la perspective d’un acte chirurgical..?

Conscient, ô combien, de ce problème qui peut s’avérer lourd de conséquence, voire carrément grave, Autisme Alliance 85 s’est penché sur la question… Nous nous sommes alors rapprochés de la direction de la Clinique Saint Charles à la Roche sur Yon, clinique que certains parents de l’association avaient pu expérimenter plutôt positivement pour leur enfant (qualité de l’accueil; compréhension du personnel; structure de taille encore raisonnable; …). Après diverses rencontres et échanges, la clinique St Charles et Autisme Alliance 85 ont passé une  Convention.

Cette Convention vise à faciliter autant que faire se peut la réalisation dans leur intégralité de ces actes médicaux en milieu hospitalier. « Dans leur intégralité » signifie que cette Convention entre en œuvre dès le premier contact avec la clinique, et jusqu’à la sortie de l’établissement.

Plus précisément, une pré-visite peut être programmée, l’accueil de la clinique est prévenu de la nécessité d’accueillir le patient atteint d’autisme et ses accompagnants d’une façon adaptée, les soins sont pratiqués avec, là aussi, le comportement adapté, et même la sortie est, d’un point de vue administratif, accélérée.

Si cette Convention n’est évidemment pas la panacée permettant de résoudre chaque cas médical particulier (consultation rapide, consultation longue, examen poussé, imagerie médicale, chirurgie ambulatoire, ou pas,…), de chaque patient atteint de SA forme d’autisme, et qui possède SA capacité à supporter le(s) stress(es), elle possède un énorme atout: elle existe, se révèle efficace dans bien des cas et, de plus, s’avère être d’une aide morale sérieuse pour les parents qui savent qu’ils peuvent compter sur le personnel de la clinique à tous les niveaux, lequel aura la gentillesse, la patience, et l’indulgence que nous espérons tous dans des cas pareils. Rencontrer cette humanisme n’est pas la moindre des choses…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous trouverez le mode opératoire à utiliser en se présentant au nom d’Autisme Alliance 85 :

Notice_convention